Image default
Animaux info

5 espèces de fourmis expertes pour chasser

Certaines espèces de fourmis se nourrissent des liquides sucrés, d’autres sont carnivores. Ces dernières doivent ainsi partir à la recherche de proie pour pouvoir s’alimenter. La chasse est donc inévitable pour certaines espèces. Les fourmis sont de redoutables chasseuses. En outre, les stratégies de chasse sont différentes suivant les espèces. Voici donc cinq espèces de fourmis qui sont expertes en chasse. Mais si on souhaite voir l’évolution et le quotidien de ces types d’insectes, on peut acheter une fourmilière artificielle. En effet, l’élevage de fourmis chez soi est déjà de plus en plus apprécié.

Les Myrmecia pilosula

Originaire d’Australie, la Myrmecia pilosula est une espèce de fourmi venimeuse. Les plus fortes populations de cette fourmi se trouvent en Tasmanie et dans le sud-ouest de l’Australie. Ces fourmis sauteuses vivent dans des nids construits dans des sols composés de sables fins et de gravillons. Ces insectes sont de bons chasseurs grâce à leurs excellentes visions. En effet, les fourmis sauteuses attaquent même les abeilles et les guêpes. Par ailleurs, elles chassent d’autres bestioles et autres petits insectes, dont les araignées. De plus, les fourmis sauteuses courent et sautent rapidement sur les mouches quand elles sont sur les arbustes, dont les Acacias.

Les Ondotomachus

Ce sont des fourmis tropicales de grande taille. Ces redoutables chasseuses possèdent de longues mandibules qui portent sur la face intérieure de longues soies tactiles. Lors de la chasse, la fourmi garde ses mâchoires ouvertes à 180 °. Quand elle heurte une proie, les mandibules se referment rapidement. La vitesse du mouvement mandibulaire est de 0.13 seconde. Ainsi, la proie ne peut s’échapper vu que la fourmi l’écrase ou la transperce avec ses dents acérées.

Les Formica archboldi

Un peu différentes des autres fourmis chasseuses, les Formica archboldi sont de véritables guerrières. En effet, elles attaquent généralement les Ondotomachus et collectionnent leurs têtes dans leurs nids. De plus, ces fourmis chasseuses possèdent de puissantes mâchoires qui sont très efficaces. Les Formica archboldi dégagent des cires pour se fondre parmi ses proies. Ainsi, ces fourmis peuvent mieux surprendre les cibles grâce à ce mimétisme chimique.

Les fourmis légionnaires

La stratégie de chasse des fourmis légionnaires est assez particulière. Près de 20 000 à 25 000 d’invididus sortent en colonne et s’éloigne de leur nid à la vitesse de 20 mètres à l’heure pour aller à la chasse. Les fourmis qui dirigent la troupe laissent de la phéromone pour guider les chasseuses de l’arrière. Le groupe forme une sorte d’autoroute à quatre voies, dont les deux centrales sont pour les fourmis qui reviennent vers le nid transportant des proies. Les insectes qui traversent les voies extérieures se précipitent pour aller vers le terrain de chasse.

Les fourmis Matabele

Ces espèces de fourmis sont de redoutables chasseuses de termites, grâce à une stratégie bien élaborée. Une troupe de fourmis éclaireuses vont sur les sites où se nourrissent les termites. Quand l’une d’elles repère les proies, elle revient rapidement à la fourmilière pour chercher 100 à 800 compagnons d’armes. Arrivée près du groupe de proies, l’éclaireuse émet un signal aux compagnons pour qu’ils s’immobilisent et organisent l’attaque-surprise. La chasse aux termites se fait en quinze minutes. Les fourmis peuvent récupérer près de 500 à 2000 cadavres de termites qu’elles stockeront dans leur garde-manger.

Autres articles à lire

Archéologie : une immersion dans la préhistoire à Tautavel grâce à la réalité virtuelle et à l’intelligence artificielle

adrien

Covid-19 : origine naturelle ou anthropique ?

adrien

Dans le Var, face à l’incendie qui détruit l’un des joyaux de la biodiversité européenne

adrien

Mieux connaître le lynx boréal grâce à l’écologie statistique

adrien

Être confinés avec des animaux ou vivre comme des bêtes ?

adrien

La chasse, une histoire avec le pouvoir

adrien